Vacances minimalistes : découvrir ses essentiels

Bonjour vous,

J’espère que je ne vous ai pas trop manqué ! De l’aventure, des palpitations, et hop ! je ne publie plus pendant un mois. Je m’excuserais bien un millier de fois platement devant toi, mais c’était tellement cool ! :)

Allez, un p’tit bisou pour la route

Comme le présuppose le titre, je suis donc partie en vacances, en vadrouille, en aventure, avec le strict minimum sur moi d’un point de vue cosmétique. Et j’ai découvert des choses ! Tu te doutes bien que c’est pour ça que je t’en parle ; des choses applicables aussi bien en vadrouille que dans la vie de tous les jours.

Dans ma trousse de toilette, j’avais mis :

  • Un gel douche Weleda à la grenade (dont l’odeur est à tomber), qui laisse la peau douce douce douce !
  • Pas de shampoing : je me suis dit qu’avec des water-only, je serai bien satisfaite ;
  • Du gras (parce que c’est la vie) : huile d’argan, macérât huileux de carotte, huile de coco et beurre de karité (parce que pays chaud et océan) ;
  • Une crème solaire (dont je te parlais déjà dans cet article) ;
  • Un tube de gel d’aloe vera.

Et le peu qu’il reste n’est pas très intéressant pour nous aujourd’hui.

Je suis partie dans un pays chaud, mais surtout, au bord de la mer : embruns, vents, baignades, soleil de fifou : a priori de quoi transformer n’importe quelle chevelure brillante de petit poney en infâme tas de noeuds secs. Surtout quand ladite chevelure commence à atteindre des longueurs sympathiques (disons passé 85 centimètres) et que la porteuse aime les avoir détachés (sans considération aucune pour ses pointes qui mangent sec) (cruauté, quand tu nous tiens) !

L’huile d’argan : saison 5, épisode 1 : les retrouvailles

La première chose qui m’est venue à l’esprit avant de partir a été de racheter de l’huile d’argan. Je dois vous dire que ça faisait un paquet de mois que je n’en avais pas racheté, parce que j’en avais d’autres en stock, parce que ça n’était pas une priorité, parce que je me disais que je pouvais la remplacer facilement, parce que plein de raisons… L’huile d’argan a été mon premier amour gras : avant même de passer au tout naturel, j’utilisais déjà cette huile merveilleuse sur ma peau et mes longueurs, voire pour des bains d’huile. Si je calcule bien, ça fait donc bien cinq ans que je suis pour la première fois tombée en pâmoison devant ce petit flacon.

Eh bien dès les premières applications sur mes cheveux, et après baignade/soleil/rinçage, mon petit coeur a complètement fondu, et les larmes aux yeux, j’ai redécouvert la douceur incroyable que procure cette huile à mes tifouilles (mais non je n’en fais pas trop) : autant te dire que l’huile d’argan est remontée en top 1 de ma liste des indispensables pour les situations extrêmes. Si tes cheveux aiment l’huile, qu’ils ne saturent pas à la moindre goutte, qu’ils soient très secs ou pas trop secs, en condition extrême comme en vie quotidienne non-extrême : essaye donc le doux produit de l’arganier ! Les deux autres chevelues du voyage ont également bien apprécié mon petit flacon jaune ; d’expérience je sais que c’est une huile qui peut convenir à pas mal de monde.

En bref, l’huile d’argan a laissé mes cheveux super doux, tout ça avec pas grand-chose : une petite application avant de partir se baigner, le matin quand on sait qu’il va y avoir pas mal de soleil dans la journée. J’ai également fait un petit masque avec, posé une heure ou deux avant de me laver, et j’ai été surprise de constater que mes cheveux semblaient en meilleure santé qu’avant de partir, alors qu’ils étaient pourtant assez secs au bout, ce qu’arrange rarement le soleil !

Du lavement du tif : douceurs et découvertes inattendues

J’étais donc partie dans l’idée de ne me laver les cheveux qu’au water-only, parce qu’après tout ça suffit bien, avec le sel et le soleil, pas besoin de les agresser encore plus, faut pas pousser mémé dans les orties (surtout quand elle a pas d’culotte, n’est-ce pas).
Et puis finalement, avant de partir, je me suis loupée sur un masque maison et j’en suis ressortie avec les cheveux poisseux. Comme ça ne me dérange pas plus que ça, je me suis dit que j’allais simplement les garder attachés et que ça allait bien finir par passer. Que nenni ! Même avec l’eau salée et le soleil, mes cheveux restaient moches, lourds et poisseux. Caramba, encore raté.

N’ayant sous la main aucun moyen de me procurer un shampoing qui satisfasse mes exigences, j’ai regardé mon tube de gel douche, mon tube de gel douche m’a regardée, l’échange oculaire fut foudroyant : nous tombions éperdumment amoureux l’un de l’autre.
Sous une douche (froide), nos corps se sont mélangés à grand renfort de massage crânien (agaga-fait-du-bien) pour mon plus grand bonheur.
Dès le rinçage, j’ai pu sentir mes cheveux propres mais incroyablement doux, des racines aux pointes ! Et cela s’est confirmé après séchage complet : cheveux extrêmement doux et brillants, longueurs et pointes bien dessinées, et une tignasse qui s’emmêle beaucoup moins !

Ajoutez à cela les soins à l’huile d’argan que je faisais, et vous obtenez, devant vos zyeux zébahis mesdames zet messieurs, des cheveux en super forme, malgré les conditions a priori pas glop !

J’ai tout de même fait des water-only, plus courts que ceux que j’aurais pu faire chez moi et exclusivement à l’eau froide, ne serait-ce que pour rincer le sel de mer : combo parfait avec l’huile d’argan, cheveux légers et doux sans avoir besoin de les laver après chaque baignade.

Mes veuchs et moi en vacances

Mes veuchs et moi en vacances

Gestion du soleil : précautions, soins et simplicité

Parce que personne n’est infaillible, je dois vous avouer toute contrite que j’ai chopé des coups de soleil cet été. Oui oui, moi, avec mon article d’une longueur indécente sur le soleil et les astuces pour s’en protéger sans forcément dépenser une fortune dans une crème solaire. Pour ma défense, m’sieurs’dames les jurés, c’étaient des tout pitits coups de soleil.

Pour me protéger, outre le fait de me couvrir quand je sentais que ça commençait à chauffer, je me suis bien tartinée de crème solaire. Mais comme je n’en avais pas des masses et qu’on était cinq dessus, j’ai protégé les zones sensibles uniquement : visage, épaules, genoux avant et arrière, décolleté. Eh bien ça a très bien marché, sauf pour le visage parce que j’aurais dû avoir un chapeau : mon petit nez a pris un peu cher (peut-être que c’est dû aussi à ma sale manie de gratter les petites peaux quand ça pèle) (ahem).

Donc je récapépète : une exposition raisonnée (je suis du genre à bien aimer prendre de looongs bains de soleil sur la plage, avec le bruit des vagues et un sourire béat), une protection efficace aux zones sensibles, et un bain de mer de temps en temps en se mouillant la tête pour éviter l’insolation (à laquelle je ne suis pas vraiment sujette mais ça fait du bien quand-même). Et le tour est joué !
Je dois dire qu’avec ce système, j’ai pu profiter de tous les bienfaits du soleil (parce que oui, malgré la psychose sur le soleil qui permet de vendre pleiiin de crèmes solaires et de soins, notre cher astre est quand-même bien cool) sans me mettre en danger ou me brûler. En fait, le seul coup de soleil que j’ai pris, malgré la protection, a été à un endroit où enfant, j’ai chopé un énorme coup de soleil avec très grosse pelade après, genre bonne grosse brûlure, cette zone étant fragilisée chez moi désormais, il suffit de peu pour qu’elle recommence à rougir.

En ce qui concerne les soins après-soleil, ça a été très simple : le macérât huileux de carotte a été mon grand allié : j’en avais fait une petite cure en interne avant de partir, ce qui permet de préparer la peau au soleil à moindre frais (en évitant donc d’acheter des compléments alimentaires en gélules hyper chers dans des boîtes en plastique/aluminium) et je dois dire que j’en ai été satisfaite ! Durant le séjour, je l’ai essentiellement utilisée pour mon visage, en alternance avec l’huile d’argan, et hop, peau hyper douce !
Sinon, je me suis tartinée de beurre de karité : j’ai rarement rencontré un soin après-soleil aussi efficace (à part peut-être le macérât huileux de millepertuis mais je n’en avais pas sous la main), complet et bon marché (vu tout ce qu’on peut faire avec) ! Que ce soit pour nourrir après une journée au soleil, ou pour traiter mon coup de soleil et mes rougeurs, il s’est montré d’une efficacité extraordinaire. Le lendemain ou dans les deux jours, je n’avais plus rien, et je n’ai pas pelé (à part sur le nez, si tu as bien suivi ^^), que demander de plus ?

Enfin pour compléter tout ça, l’aloe vera a été une alliée incomparable en complément du beurre de karité ou de l’huile de coco : apaisement direct, sensation de fraîcheur : je dis oui !

Eh bien, mes petits lapins en sucre, je crois que vous savez tout de mes astuces d’été en simplicité ! Finalement, ce qui m’a le moins servi a été l’huile de coco : parce que mes cheveux ne l’aiment pas tant que ça, je l’ai utilisée essentiellement sur les jambes mais j’aurais pu allègrement m’en passer.

Ce que je retiens pour l’essentiel

C’est que :

  • je vais me laver plus souvent les cheveux à l’eau froide (la tête renversée au-dessus de la douche, pas folle la guêpe) car j’ai vraiment eu l’impression que ça aussi, ça leur avait fait beaucoup de bien, aussi bien aux longueurs qu’au cuir chevelu ;
  • que l’huile d’argan va revenir dans ma routine, éclipsant ainsi, telle une reine, toutes les autres ou presque ;
  • et que je retiens le gel douche Weleda pour le shampoing : j’avais rarement testé un lavage aussi doux !

Un petit résumé de ces vacances

J’espère que vous aussi vous avez passé de bonnes vacances (ou allez en passer, puisque le mois d’août n’est pas terminé), que vous avez fait plein de belles rencontres, que vous avez vu plein de beaux endroits, et que vous avez pu vous ressourcer et vous reposer !

Plein de belles choses mes agneaux, et comme d’habitude, n’hésitez pas à partager en commentaire vos propres astuces, ce qui a marché ou pas pour vous, etc. !

13 réflexions sur “Vacances minimalistes : découvrir ses essentiels

  1. Ouuuiiiiii la mémé sans culotte !!!! Fallait le rajouter, tu ne l’as pas oublié, bravo, merci, et des carottes !
    Et puis en gros ton article m’a tuée. De rigolade. Tu as l’air d’avoir ramené de vacances surtout une pêche d’enfer, et c’est la grande éclate à lire (et puis la vidéo… mais la vidéo quoi ! je ne m’y attendais pas du tout) (et puis le gel douche, aaaaah le gel douche). Encore !

    Même si sur mes tifs, l’huile d’argan, comme toutes les huiles, c’est pas glop (alors que l’avocat, le lait de coco et le beurre de karité en micro-doses, ça passe). En revanche je plussoie pour Weleda, qui est devenue ma marque de référence absolue (vu que malgré la « propreté » des compos d’Urtekram, leurs produits me font encore poisser régulièrement).

    Je t’ai cherchée partout, mais du coup ça ne m’étonne plus de ne pas t’avoir trouvée cet été : la mer, moi, je ne l’approche que pour la traverser sur un gros bateau, droit au Nord (comme d’hab) ! Ou à la limite pour écouter les goélands, là où de toute façon elle est bien trop froide pour s’y baigner (Norge !!!).

    Des tas de coups de tête. Affectueusement.
    La Chèvrelue

    • Haha tu es trop mignonne :p
      J’aime autant le chaud que le froid, mais comme il faut bien commencer par quelque part, disons que je commence par le chaud et qu’ensuite j’irai vers le froid. J’avoue que mon baragouinage plus avancé en espagnol contre mon absence de connaissance des langues nordiques joue aussi UN PEU ^^ !

      Merci pour ton passage, c’est toujours un plaisir de lire tes retours !
      Frotfrot et ronron !

  2. Sympa ce partage !

    J’ai pas tout suivi cependant : tu faisais des water only malgré des soins à l’huile ?
    Si j’ai le malheur de faire ça j’ai les cheveux surgras ou poisseux :(

    Et je plussoie, l’huile d’argan c’est top, notamment pour la peau ! Pour mes cheveux bouclés, j’aime d’amour mon huile de coco et le beurre de karité :)

    • Merci beaucoup Harleen :) !

      Eh oui, j’ai fait des water-only malgré les soins à l’huile : après c’étaient juste les longueurs et pointes, mais mes cheveux étaient dans une telle demande qu’ils en absorbaient une grande partie ; une autre part était prise par le sel et le soleil, et ce qui restait s’harmonisait finalement très bien sous l’eau douce et froide, avec les massages du cuir chevelu et des longueurs/pointes. Ce qui fait que ça me laissait les cheveux plus doux qu’après un shampoing, mais pas poisseux pour autant. Après, je ne pense pas que ce soit applicable ni pour tout le monde, ni dans n’importe quelle situation : là mes cheveux étaient particulièrement agressés et avaient donc beaucoup besoin de gras, mais pour quelqu’un d’autre ça pourra être de l’hydratation :)

      Ah oui, certaines chevelures adorent le combo huile de coco/beurre de karité : je crois que mes cheveux n’aiment ni l’un ni l’autre ^^ ! Le beurre de karité les fait poisser et l’huile de coco les assèche ^^ !

      Belle journée à toi et à bientôt :) !

      • Je vois ce que tu veux dire : j’ai fait mercredi une chantilly beurre de karité / huile de coco que j’ai appliqué sur mes longueurs mouillées. Elles devaient en avoir particulièrement besoin car elles ont quasiment tout absorbé , on sentait à peine le gras en passant les mains ! Retrouver des cheveux brillants est un véritable bonheur :D

        L’eau froide reste également l’un de mes meilleurs alliés (même pour la peau les -rares- jours où je m’en sens le courage) !

        A bientôt :)

    • Bonsoir !

      Le macérât huileux de carotte, c’est une préparation à base d’une huile végétale (en général neutre, comme l’huilende tournesol ou de jojoba) dans laquelle on a fait macérer pendant plusieurs semaines des carottes coupées en lamelles, pour en extraire les principes actifs ainsi transférés dans l’huile.

      Du coup c’est une huile qui est tout à fait appropriée pour le soleil, en interne en cure et en externe en après-soleil :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s