Protection solaire : des solutions simples et naturelles

Fin d'une belle journée ensoleillée : alors, ils font mal ces coups de soleil ?

Fin d’une belle journée ensoleillée : alors, ils font mal ces coups de soleil ?

Cet article est une republication, il date de l’an dernier : je l’ai mis à jour et il me semblait important de revenir sur la protection solaire sans pour autant réécrire inutilement un autre article ! :)

Voilà l’été ! Et puisque c’est de saison, parlons de soleil : préparer sa peau, le supporter et s’en protéger.

Pourquoi se protéger du soleil (de Bodéga) ?

La question peut paraître innocente, naïve voire redondante face à tout le battage médiatique fait autour du soleil lorsque l’été arrive, mais enfin, elle mérite d’être posée. Le soleil, s’il a de nombreux bienfaits sur notre santé (moral, assimilation de la vitamine D…), dégage aussi les rayons UV (A et B) qui posent rapidement problème, et d’autant plus avec la réduction de la couche d’ozone, qui nous protège des rayonnements les plus nocifs.

  • Dommages sur la peau :
    • Vieillissement accéléré par la production de radicaux libres qui détruisent les cellules saines et accélèrent le processus d’oxydation cutané : rides, perte de souplesse de la peau, assèchement ;
    • Coups de soleil, plus ou moins profonds et d’autant plus dangereux qu’ils sont pris durant l’enfance ;
    • Photosensibilisation par prise de médicament (anti-inflammatoires, antibiotiques, pilules), application d’un produit cosmétique photoréactif, ou par allergie (boutons, eczéma) ;
    • Cancers de la peau : mélanomes, carcinomes.
  • Dommages sur la santé :
    • Cataracte ;
    • Fragilisation de la rétine pouvant mener à une cécité partielle ou totale ;
    • Ophtalmie : sorte de coup de soleil de l’œil, pouvant amener une cécité temporaire et qui se guérit en deux ou trois jours ;
    • Immuno-dépression : les UV semblent être responsables d’une moindre capacité de l’organisme à lutter contre les infections ;
    • Coups de chaleur, particulièrement dangereux chez les populations fragiles (personnes âgées, enfants, nourrissons) : il est dû à un dérèglement de la température corporelle à cause d’une trop forte chaleur, ou d’un manque d’hydratation, entre autres.

Ce photomontage génial est extrait de la campagne de prévention des Salariés Agricole de Gironde. Pensez-y si vous aussi, vous travaillez dehors.

Se protéger : les filtres chimiques, et le reste.

D’abord pour se protéger, depuis qu’on est petit, c’est crème solaire conventionnelle, avec filtres chimiques et tout le tintouin. Histoire de s’amuser un peu (comme Gaston Lagaffe et ses boîtes La Chimie en s’amusant), décryptons (rapidement) la liste INCI d’une crème solaire issue de la cosmétique conventionnelle, d’une marque que nous connaissons tous bien (et il paraît qu’on la vaut bien, faut-il qu’on ait été méchants pour mériter ça) ! Accrochez-vous :

Aqua, Glycerin, Propylene Glycol, Octocrylene, Diisopropyl Sebacate, Isohexadecane, Cyclohexasiloxane, Alcohol Denat., Butyl Methoxydibenzoylmethane, Titanium Dioxide, Aluminium Starch Octenylsuccinate, Stearic Acid, Potassium Cetyl Phosphate, Synthetic Wax, Ethylhexyl Triazone, Triethanolamine, Phenoxyethanol, PEG-100 Stearate, Glyceryl Stearate, Dimethicone, Caprylyl Glycol, Terephtalylidene Dicamphor Sulfonic Acid, Aluminium Hydroxide, Acrylates/C10-30 Alkyl Acrylate Crosspolymer, Tocopherol, Xanthan Gum, Disodium EDTA, CI 15985 / Yellow 6, CI 16035 / Red 40, Parfum.

Plus c’est rouge, moins c’est bon. Quand c’est noir, soit c’est que ça va, soit c’est que je n’ai pas trouvé assez d’informations. On y trouve donc pêle-mêle des composés éthoxylés, des agents obstructifs (silicones, paraffine), des filtres UV bien nocifs (aussi bien pour la planète que pour la santé), des allergènes à plus savoir quoi en foutre, des conservateurs nocifs (le fameux phenoxyethanol en pole-position), et d’autres encore, je vous laisse voir pour le détail.

Et voilà ce que ça donne quand on joue au Petit Chimiste !

Les filtres chimiques

Les filtres chimiques pénètrent dans l’organisme par la peau (on en a même retrouvé dans le lait maternel, notamment l’octocrylène, présent en début de liste), et agissent comme des perturbateurs endocriniens puissants. Problèmes de fertilité, hormonaux, on le sait bien : les perturbateurs endocriniens sont à fuir comme la peste (pensez à vos enfants aussi !).

Les filtres chimiques ne sont pas qu’un problème pour la santé publique, ils sont également une véritable plaie pour l’environnement : ils ne sont pas biodégradables et vont se perdre dans les eaux lors des baignades, étouffant un peu plus encore la faune et la flore des eaux, responsables également de la féminisation des populations de poissons.

Les filtres minéraux

Il nous reste donc les filtres minéraux : oxyde de zinc et oxyde de titane. Ils agissent en réfléchissant les rayons solaires, et leur grand avantage est qu’ils sont efficaces dès l’application. Les crèmes labellisées bio (quel que soit le label) ne contiennent que des filtres minéraux. Cependant attention ! il ne faut pas que ces filtres minéraux soient sous forme de nanoparticules : en effet, on connaît encore mal les effets de ces nanoparticules, si fines qu’elles peuvent pénétrer profondément dans l’organisme et les cellules. De toute façon, depuis le 11 juillet 2013, les fabricants (en France) sont obligés d’indiquer la présence de nanoparticules ou non dans leur crème solaire.

La mangue : de saison, bio, même si pas très locale : tout y est bon ! Même le noyau, on le verra bientôt… !

La crème solaire oui, mais pas que !

Voyons ça de plus près…

  • Tout ce qui protège n’est pas cosmétique : si vous êtes très sensible au soleil (roux, peau très pâle, beaucoup de grains de beauté ou de tâches de rousseur…), il faudra veiller à garder au moins un t-shirt aux heures les plus chaudes. Pour tous, pensez au couvre-chef (chapeau, foulard, autre), qui aura le mérite de protéger à la fois votre caboche d’un coup de chaleur, et vos cheveux de la sécheresse. Enfin, l’ombre est la meilleure des alliées : parasol, arbre, etc. : quand ça cogne trop, n’hésitez pas à vous y réfugier ! Vous éviterez ainsi coups de soleil et insolations, qui peuvent être tous deux douloureux et dangereux.
  • On s’hydrate (surtout si on bouge) :
    surtout pas de l’eau fraîche ou froide, car sinon on traumatise l’organisme avec un trop grand écart de température, mais avec de l’eau tempérée voire du thé chaud (pensez aux régions désertiques : on s’y abreuve avec du thé chaud…), et on ne s’expose pas volontairement aux heures les plus chaudes de la journée (entre midi et 16 h) ! Après bien-sûr, tout dépend de la région dans laquelle vous vous trouvez : je vous défie de sortir au soleil dans le Péloponnèse avant 17h… Même l’eau de la mer est bouillante ^_^ ! Par contre, en Normandie ou en Bretagne, l’indice de rayonnement UV est moindre – ce qui ne veut pas dire qu’on peut faire la crêpe entre midi et deux, mais c’est déjà plus supportable vers 15h, aux journées les plus chaudes :) !

Peut-on préparer sa peau au soleil ?

Oui et non. Aucun complément alimentaire quel qu’il soit ne protégera la peau du soleil plus efficacement (et ça, si je pouvais, je le mettrais en majuscules, et en très très gros. Mais c’est un peu agressif. ^_^).

Par contre, le truc malin que l’on peut faire à l’approche de l’été, c’est manger beaucoup de fruits et légumes contenant des caroténoïdes. Cela va faciliter le bronzage, le rendre plus uniforme et d’une plus jolie couleur (testé et approuvé l’an dernier par Bibi) : carottes, abricots, tomates, pêches, mangues, épinards, poivrons (entre autres) à volonté !

Et voilà l'un des plus jolis colis que j'aie reçu :)

Et voilà l’un des plus jolis colis que j’aie reçu :)

Et pour se protéger…

Je vous présente Aquarium d’Ibbéo Cosmétique, et un super site : Au Cœur des Racines.

Au cours de mes recherches de crème solaire, je suis tombée sur un petit site très agréable : Au Cœur des Racines, un site de revente de produits labellisés Nature&Progrès, AB, Ecocert… et surtout : locaux ! Tous les produits sont fabriqués en France, avec des ingrédients et des recettes simples, des packaging recyclés et recyclables, dans une démarche artisanale et éthique. Que demander de plus ? La qualité du service ? C’est bon !

J’ai reçu la crème solaire deux jours après la commande : rapidité de traitement et Colissimo en bon état ! Le tout dans un petit paquet, bien protégé, et avec des petits pétales de roses séchées : j’ai adoré ce détail ! De plus, on a droit à un tout petit papier pour nous expliquer que la facture est disponible sur le site, sur notre compte, pour éviter une impression inutile : j’adore (bis).

L'économie de papier : j'apprécie !

L’économie de papier et l’éthique : j’apprécie !

Et donc la crème ? Aquarium, d’Ibbéo Cosmétiques, est une crème à SPF 30, labellisée Nature&Progrès, à la composition irréprochable, sans nanoparticules. En plus de ça, et de façon assez surprenante, elle ne colle pas, s’étale assez bien (pour peu qu’on masse correctement), et sent très bon ! Le seul frein, ce serait le prix (19.80 € pour 100 mL), mais la protection solaire étant la seule chose qu’on ne peut pas faire soi-même (pour des raisons de sécurité), je ne veux pas lésiner sur la qualité. J’achète tellement peu de produits cosmétiques que quand j’en achète, je ne fais l’impasse sur rien : qualité, éthique, durabilité du produit. Et là, c’est tout bon.

Et voilà le petit swatch pour vous montrer à quel point cette crème est cool : zéro trace blanche et la peau douce !

Et voilà le petit swatch pour vous montrer à quel point cette crème est cool : zéro trace blanche et la peau douce !

Cette crème n’est bien-sûr pas la seule sur le marché, et de plus en plus de marques bio et naturelles proposent des crèmes de très bonne qualité, qui ne laissent aucune marques blanches et ne contiennent pas de nanoparticules.

Et quand on s’est quand-même pris un coup de soleil ?

Evidemment ça arrive même en faisant gaffe, surtout à cette période de l’année (quand l’été pointe le bout de son nez, fin avril-début mai), parce qu’on ne se méfie pas, alors que nos peaux de caucasiens bien blanches à la sortie de l’hiver seront bien plus sensibles (je dis ça, mais ça ne dispense pas les peaux mates et métissées de faire gaffe quand-même, personne n’est à l’abri ni d’un coup de soleil, ni d’une insolation :)).
Il va de soi que je vous déconseille fortement la Biafine et tout autre produit vendu en parapharmacie/pharmacie : les ingrédients qu’ils contiennent sont toxiques pour votre santé et celle de la planète, et leur agressivité peut parfois même aggraver le coup de soleil…

Du coup, que faire ?

  • Déjà, ça peut paraître stupide et évident, mais on prend garde à ne pas réexposer la zone tant que le coup de soleil n’est pas guéri et boire régulièrement (un verre toutes les heures à peu près, ça marche aussi en cas d’insolation) ;
  • Ensuite, eh bien la Nature a mis à notre disposition toute un éventail de solutions simples : le beurre de karité, l’huile d’olive, ont des propriétés calmantes et réparatrices très intéressantes, quand on n’a que ça sous la main c’est très bien : on s’en étale une bonne couche à la fin de la journée et la nuit pour que ça soit plus efficient ;
  • Sinon, il semblerait que le vinaigre de cidre ou le vinaigre blanc en compresses soient efficaces pour traiter les brûlures, mais je pense qu’il faut bien nourrir la peau après ;
  • Pour les soins spécifiques, on a l’aloe vera, très efficace contre les brûlures, le macérât de millepertuis, à n’utiliser que le soir car elle aurait l’effet inverse sous le soleil (très photosensibilisante), et le macérât de calendula, apaisant et protecteur.

J’espère avoir fait le tour de la question, cet article sera remis à jour au moins une fois par an, à la fin du printemps :) ! Si vous avez des questions, n’hésitez pas dans les commentaires et sur Facebook pour ceux qui y sont !

Prenez soin de vous :)

Pour aller plus loin :

L’article de Beauty Survivalism pour confectionner sa propre crème solaire, efficace et sûre !

Articles en lien :

6 réflexions sur “Protection solaire : des solutions simples et naturelles

  1. c’ est là que l’ on comprend -hors de toute exigence religieuse- l’ usage des burquas et autres niqabs dans les pays d’ origine de ces vêtements
    et je cherche toujours ce qui pourrait me protéger des ulcérations liées au soleil ( même les pires saletés chimiques n’ y arrivent pas)

    • Dans les pays où le soleil tape fort, l’usage, bien avant l’islam, a toujours été de se couvrir pour se protéger du soleil : si tu regardes les tenues traditionnelles de tous les pays où il fait très chaud, elles sont couvrantes, pour les hommes comme pour les femmes d’ailleurs. De plus, le bon sens fait que, dans ce genre de pays, il y a très peu d’animation aux heures les plus chaudes, c’est chez soi au frais, et l’on ressort quand les températures baissent. La burqa ou le niqab, qui couvrent également le visage, sont une spécificité de l’islam, du moins des interprétations qui ont pu être faites du Coran (il est parfois assez flou sur ces questions), et selon les pays et les époques, il a été porté différemment. On ne peut plus dire qu’aujourd’hui, si des femmes sont forcées de porter le voile intégral (des pieds à la tête et visage), c’est par nécessité climatique… :)

      Quant à tes ulcérations, malheureusement, je ne vois que le vêtement, les chapeaux, et l’ombre pour t’éviter ça… Après, les crèmes solaires vendues dans le bio aujourd’hui reflètent les rayons du soleil : avec ça + couvert, ça peut le faire – mais tu le fais peut-être déjà :)

  2. Petite précision à propos de la Biafine: cette horreur n’est même plus plébiscitée par les médecins, même les plus adorateurs de prescriptions à rallonge. En plus d’une composition lamentable, il semblerait qu’elle empêche la bonne guérison des brûlures, sauf lorsqu’elles sont moindres (donc lorsqu’on n’en a pas l’utilité de se soigner).

    • Oui tout à fait ! Mais dans l’esprit de pas mal de personnes, la biafine reste « la » solution alors qu’on sait les dommages qu’elle peut causer rapport à sa composition…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s