Viande, protection de l’environnement et OGM

En France, les espèces et habitats rares demandent plus que jamais notre attention et notre protection

Manger autant de viande est une aberrration pour la santé et l’environnement

Il n’est pas question de culpabiliser les personnes qui mangent de la viande. D’ailleurs, petite parenthèse, si vous culpabilisez, c’est qu’il y a déjà un problème. Non, ici, il s’agit de mettre en valeur, par des études, des faits, les conséquences réelles de la surconsommation de viande, en France comme ailleurs. Les chiffres sont aberrants, hallucinants : en moyenne, les Français consomment l’équivalent de 6 tranches de jambon par jour. Et je vous laisse là-dessus :

Après une enquête de 3 ans publiée en juin 2009, Greenpeace affirme que l’élevage bovin est responsable à 80% de la destruction de la forêt amazonienne.

Barrage de Sivens : le projet enterré, les alternatives ne satisfont personne

Sur la page Facebook, j’avais partagé l’info : Ségolène Royal a écarté le projet du barrage de Sivens, mais c’est reparti pour les négociations : d’un côté, la FDSEA du Tarn est partisane du moins de modification possible au projet initial, fustigeant les zadistes ; de l’autre, les opposans au barrage (collectifs, associations, etc.), qui refusent en bloc une construction sur la zone humide, et qui demandent des études supplémentaires : les réserves d’eau dont disposent déjà les agriculteurs ne sont-elles pas suffisantes ? Si ce n’était pas le cas, études à l’appui, la biodiversité réclame au moins de construire l’infrastructure ailleurs que sur un zone humide à protéger… dont je rappelle qu’elle a déjà été partiellement détruite, puisque les travaux avaient commencé…

Espèces et habitats rares globalement mal en point en France

D’ailleurs, la France peut se targuer de replanter plus d’arbres qu’elle n’en coupe, la biodiversité n’en est pas moins menacée, je cite :

Les espèces et habitats considérés comme rares ou menacés par l’Union européenne sont globalement mal en point en France, en particulier les écosystèmes marins et aquatiques […]

Le Parlement européen ouvre sous conditions l’UE à des cultures OGM

Sous condition, comprenez : les Etats membres ont quand-même le droit de refuser les OGM (clause qui a passablement agacé les pro-OGM). Mais je crois que ça se passe de commentaire, et que notre plus grande arme et force, au-delà de l’optimisme, est notre consommation.

10 réflexions sur “Viande, protection de l’environnement et OGM

    • Ouuh je suis désolééée ! Bon promis, j’essaye de me concentrer sur le positif ! Parce qu’il y en a, et en plus de ça, je suis fondamentalement optimiste, c’est un comble ^^ !
      Pour contrer ça, je t’envoie plein de bonnes ondes, et des bisous !

      • On est des barges, hein ? On a les yeux plutôt bien ouverts sur toutes les couenneries de ce monde, et pourtant on reste de fichues optimistes ^^ Merci pour les bonnes ondes et les bisous, j’en ai vraiment besoin en ce moment, mais ça va, je garde l’espoir, promis !
        A toi, plein de neige (on sait plus qu’en faire ici ^^) !

      • Ben tu sais quoi, tu m’as souhaité de la neige, et ce matin j’ouvre mes volets : vlatipa qu’il neige ! :)
        On est optimiste malgré tout parce qu’il faut se concentrer sur les belles choses, c’est la lumière qui combat l’obscurité. Mais faut aussi connaître son ennemi, au moins au début. Après on sait s’élever, et utiliser les bonnes armes, les bons outils :)

  1. C’est marrant ce que tu dis de la lumière, parce que justement avec un ami on a évoqué le courage, l’espoir comme une petite flamme au fond de nous qui, malgré les vents et les tempêtes, brille avec intensité.

    Ce qui est difficile, c’est en effet de savoir comment combattre. Combien de fois ne me suis-je pas sentie complètement écrasée par la société et ses problèmes, à ne plus savoir par où prendre le morceau ? Commencer petit, c’est ça la clef, mais punaise même comme ça des fois c’est hyper dur !

    Pour la neige, tu m’excuseras, j’ai pas fait ça par la poste, j’avais peur que ça ne passe pas les frontières :P

    • Oui, la petite flamme qui vacille mais ne s’éteind pas :) quant au combat, c’est à l’intérieur de soi qu’on le mène, en premier lieu..

      La neige avait commencé à blanchir les toits, mais ça a fondu ! Je suis déçue, ton sortilège n’était pas assez puissant :p ! Juste assez pour me faire sourire comme une gamine de bon matin, anyway :)

  2. 6 tranches de jambon par jour; beaucoup de français aimeraient encore en trouver une!!!
    car les charcuteries sont une espèce en voie de disparition, en entrer dans une est presque considéré comme preuve d’ islamophobie…

    • La fin de ton commentaire me surprend quelque peu, mais je vais y répondre histoire de faire un petit point.
      Tout d’abord quand on parle de jambon, on ne parle pas du jambon à l’os vendu chez le charcutier du coin, mais plutôt des tranches vendues en supermarché, qui sont bien moins chères, et aussi bien plus toxiques pour la santé. Cependant, je tiens à rappeler ici que l’élevage du porc est l’un des plus polluant qui soit, les Bretons sauront de quoi je parle, puisque tous leurs cours d’eau sont en train d’être pollués les uns après les autres par les rejets toxiques des élevages hors-sol.

      Ensuite : je ne sais pas exactement ce que tu as voulu exprimer dans ta dernière phrase, mais jamais autour de moi, ni de quiconque que je connaisse, manger du jambon n’a été considéré comme de l’islamophobie. J’entends bien que le débat qui fait rage en France depuis quelques années au sujet des citoyens français musulmans est compliqué, mais il faut voir d’abord, en tant que Français non-musulmans, à ne pas faire d’amalgame, et à ne pas créer une soit-disant « oppression » de l’islam sur le reste du monde, et ainsi, à ne pas créer une polémique inutile. Ce n’est pas le but de ce blog et ce n’est pas mon souhait dans ma vie, de toute façon. Si tu veux éclairer cette phrase qui me laisse perplexe, c’est bienvenu !

      • je plaisante seulement les excès du « politiquement correct », lequel verra bientot un acte raciste à accompagner son fromage d’ un verre de vin…
        et le fait qu’ il ne restera bientôt que l’ hypermarché pour se procurer de la charcuterie, au rythme où ces commercent ferment
        loin de moi l’ idée d’ empêcher quiconque de manger ce qu’ il veut, mais quand, regrettant la disparition des cafés dineurs, on me répond  » qu’ il est temps que les français apprennent à se dépayser », là je me révolte au nom de la respectabilité de la bouffe de mes ancêtres

      • D’accord, je comprends mieux :)
        Ne sois donc pas si pessimiste, on peut aller vers du mieux aussi ;) de la solidarité, des gens qui tentent de se comprendre, de la bienveillance, etc…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s