Six astuces pour rentabiliser ses cosmétiques !

Recycle, Reduce, Reuse : Recycle, Réduis, Réutilise.

Recycle, Reduce, Reuse : Recycle, Réduis, Réutilise.

La spécialisation des cosmétiques… Ah la la… encore un grand argument pour que vous achetiez toujours plus ! Un crème pour ci, une crème pour mi, un masque, un après-shampoing, un leave-in, un spray coiffant, une mousse à raser… Et le plus impressionnant, quand on y réfléchit, je crois que ce sont encore les produits lavants ! Si on écoute les publicités et les recommandations diverses et variées, nous avons besoin de pas moins de quatre produits différents pour nous laver (visage, intimité, corps, cheveux) !

Diminuons un peu le gaspillage et réfléchissons. Beaucoup de nos produits peuvent avoir une fonction double ou triple ou plus (on est très tolérant ici) !

Recycler les cosmétiques conventionnelles
Intéressons-nous tout d’abord aux cosmétiques dont on ne veut plus, pour ceux et celles d’entre vous qui passez juste au naturel :

  • Le shampoing
    Redonnons au shampoing de la cosmétique traditionnel sa place originelle : un détergent ! Quoi, non ? Les sulfates utilisés dans vos shampoings « extra-doux » (ALS, SLS…) ont été conçus au départ pour nettoyer des surfaces de garage, des sols en béton, etc. Utilisez votre shampoing conventionnel pour nettoyer vos baignoire/douche/lavabos/éviers/toilettes : résultats brillants garantis !
  • La crème pour le corps, les masques cheveux, les après-shampoings
    Les crèmes et les masques, ces engins du diable bourrés d’agents occlusifs (silicones, quats…) pour vous faire la peau douce, avec les ingrédients naturels en toute fin de liste INCI.
    Vous pourrez utiliser vos crèmes de la cosmétique conventionnelle pour nourrir vos cuirs si vous en possédez, avec un chiffon propre et peu de crème ou bien d’après-shampoing si le cuir est plus fin, ça permettra d’assouplir des cuirs très secs.
    Vous pouvez également vous en servir pour faire la vaisselle : eh oui ! une casserole dont le contenu a séché, des plaques incrustées de saletés ? Hop ! Le corps gras va permettre de faire glisser tout ça, et de pouvoir laver ensuite au produit vaisselle (écolo, évidemment) en s’économisant de l’huile de coude (et du produit, et de l’eau) !

Bien-sûr, vous pouvez terminer vos derniers produits à la composition douteuse, ça ne va pas vous foudroyer sur place. Sans compter qu’il y a certains produits, comme la mousse à raser, les produits coiffants ou bien le déodorant, auxquels je n’ai pas trouvé d’utilisation multiple… !
Mais il me semblait important de préciser ça, car personnellement, au moment de faire ma transition, je me souviens avoir voulu terminer mes produits, et puis regardant la liste de composition desdits produits, me décourager d’en remettre une couche… Alors certes, la réutilisation que je vous propose ne règle pas le problème de la pollution des eaux, mais au moins de la pollution de votre santé, en attendant (non, pas Godot), mais mieux !

De l’utilisation plurielle des cosmétiques naturelles
Bien-sûr, ce principe est applicable aux cosmétiques naturelles, sauf que là, il ne s’agira plus de leur trouver une fonctionnalité ménagère, mais de ruser afin de moins consommer.

Voilà ce qu'on peut obtenir après un masque avec un bête après-shampoing.

Voilà ce qu’on peut obtenir après un masque avec un bête après-shampoing.

  • Après-shampoing
    Votre après-shampoing, c’est quoi concrètement : une émulsion eau/corps gras, avec parfois des tensioactifs en petite quantité, qui nourrit, démêle et protège.
    Si vous avez les pointes très sèches, vous pouvez l’utiliser en soin sans rinçage : prenez une toute petite noisette, chauffez-la dans vos mains, et répartissez sur vos pointes abîmées (en lissant si vous avez les cheveux raides, en scrunchant s’ils sont ondulés à bouclés).
    Pour tous les cheveux, on peut également l’utiliser en masque spécial nutrition des longueurs et des pointes, avec des résultats époustouflants (testé et approuvé par Bibi) ! Il vous suffit d’étaler de l’après-shampoing sur vos longueurs et pointes, en massant un peu (perso, je les humidifie pour faciliter la pose), vous emballez dans du cellophane si vous voulez optimiser l’effet, bien que ce ne soit pas obligatoire, vous laissez minimum 30 minutes, et jusqu’à plusieurs heures, et vous rincez simplement : ça brille tellement que vous en serez ébloui !
  • Shampoing et gel douche
    Quel que soit le produit lavant, du moment que c’est une base lavante douce (tout sauf les sulfates), vous pouvez l’utiliser pour le corps, les cheveux, et même le visage ! Par exemple, en ce moment, j’utilise mon shampoing au miel comme nettoyant visage : non seulement ça marche du tonnerre, mais en plus le miel qu’il contient m’aide à me débarrasser des petites imperfections que je peux avoir.
    En ce qui concerne les peaux à problème (acné, couperose, eczéma, etc.), l’usage d’un produit contenant des actifs spéciaux pour votre problème vous aideront à endiguer tout ça. Mais sachez que vous ne risquez rien à utiliser un gel lavant quelconque, du moment que la composition est douce (j’insiste, c’est le point le plus important).
  • Crème pour le corps
    Vous avez une crème pour le corps à grande contenance, à composition saine et dont vous ne vous servez pas assez ? Faites-en un masque pour vos cheveux ! Encore une fois, ce n’est rien de plus qu’une émulsion eau+corps gras avec éventuellement des actifs, donc aucune raison de s’en priver !
    Vous pouvez tout aussi bien vous en servir de crème de nuit, ou de masque pour le visage si votre peau est sèche (en couche épaisse une vingtaine de minutes puis on rince).
    Vous pouvez également, si vous souffrez de gerçures sur les mains ou les pieds, vous en servir pour nourrir et hydrater en profondeur : vous étalez en couche épaisse puis dormez avec chaussettes et gants : pour l’avoir fait une fois, je garantis douceur et volupté des petons !
  • Masque pour les cheveux
    Si vous possédez un masque pour les cheveux, sachez qu’il pourra aussi faire office d’après-shampoing pour des cheveux très secs. Personnellement, je n’ai jamais acheté de masque du commerce (en conventionnel ou en naturel), et je n’en vois pas l’utilité quand on a déjà tout ce que j’ai précité, et de l’huile d’olive dans son placard.

Et vous, vous rusez avec vos produits ? Quelles sont vos astuces ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s