Ranger et conserver ses produits de façon optimale

Bon, après, vous pouvez aussi faire des châteaux avec vos flacons, mais je serai pas responsable des dégâts !

Bon, après, vous pouvez aussi faire des châteaux avec vos flacons, mais je ne pourrais pas être mise en cause dans la responsabilité des dégâts. :)

Qui dit cosmétique maison dit produits divers et variés, et rangement. Moi, l’éternelle bordélique, je suis devenue presque maniaque avec mes produits cosmétiques (aussi bien les ingrédients que les produits finis) : et pour cause, dans la cosmétique maison, l’hygiène est essentielle. Simplifions-nous la vie : propres et rangés, les ingrédients et les produits sont plus simples à trouver, et se conservent mieux, sans perdre aucune de leurs propriétés.

Les huiles essentielles
Elles sont généralement vendues dans des flacons en verre anti-UV, mais ce n’est pas pour ça qu’il faut les laisser traîner. On les conserve donc à l’abri de la lumière et de la chaleur, et surtout : debout. Couchées ou en bazar dans une pochette, outre les risques de fuite, donc d’altération des huiles essentielles, on peut aussi avoir des problèmes avec le bouchon : certaines huiles essentielles sont un peu corrosives, et peuvent, à terme, en abîmer le plastique (l’huile essentielle de citron, par exemple).

Les huiles végétales
Certaines huiles sont plus fragiles que d’autres (genre l’huile de lin), mais globalement, on conserve ses huiles dans leur flacon d’origine, bien fermé, debout (pour les mêmes raisons de fuite et d’altération du matériau que ci-dessus), et à l’abri de la lumière (surtout si elles sont conservées dans des flacons transparents) et de la chaleur. En fait, quand je dis chaleur, c’est surtout dans un endroit où la température est stable : c’est très important quand on sait la fragilité de certaines substances contenues dans les huiles.

Les actifs
S’ils sont en flacon (actifs liquides), on les conserve debout, à l’abri de la lumière, l’humidité et la chaleur. S’ils sont en poudre, c’est le même topo mais on fait encore plus attention : je les mets dans une boîte que je referme, comme ça non seulement c’est rangé, mais en plus c’est protégé. Certaines poudres se conservent mieux au frigo, comme l’inuline, qui est assez fragile. Le plus important avec les actifs poudre, c’est de les protéger de l’humidité, sinon, bonjour les bactéries, champignons et autres joyeusetés… !

Les poudres végétales
Henné, sidr, brahmi, kapoor-kachli… doivent être, comme les actifs, protégés de la lumière, de la chaleur et de l’humidité, bien évidemment. Les poudres de plantes peuvent être plus fragiles qu’on pourrait le penser : il faut faire attention à protéger leurs propriétés, qui peuvent être altérées par l’un de ces trois facteurs. Pour me simplifier la vie, j’ai transféré la plupart de mes poudres dans des pots à confiture, que je conserve dans le placard : c’est plus simple, plus durable et plus protecteur que les sachets en plastique refermable.

Tout ceci peut paraître évident, et pourtant : au tout début, je pensais conserver mes huiles essentielles dans une pochette (type petite pochette à maquillage), et bien non ! Le mieux, c’est un placard, un tiroir, ou une armoire : les températures y sont généralement assez stables, hiver comme été, et on est sûr que la lumière ne passe pas.

Le dernier avantage à s’organiser avec ses produits, c’est qu’on s’y retrouve beaucoup plus facilement : d’un coup d’œil, on sait ce qu’il nous manque, et on n’a pas besoin de farfouiller des heures pour trouver tous ses ingrédients avant de se mettre à la popotte ! :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s