Porosité : le test

La porosité d’un cheveu : c’est quoi ça ?
La porosité, c’est l’espacement des cuticules (écailles) du cheveu les unes entre les autres. Plus elles sont serrées, moins le cheveu est poreux, et plus elles sont espacées, plus le cheveu est poreux. C’est une donnée naturelle, génétique, mais qui peut être énormément modifiée par plusieurs facteurs : couleurs d’oxydation, appareils chauffants, produits agressifs, vont avoir tendance à rendre le cheveu très poreux. Au contraire, les couleurs végétales, le henné, les soins naturels tels que les bains d’huile, les rinçages à l’eau froide et au vinaigre ou au citron, vont gainer et/ou resserrer les écailles des cheveux, le rendant plus lisse, plus résistant et plus brillant.
Souvent, les cheveux bouclés sont plus poreux que les cheveux raides, car les écailles sont obligées de s’espacer pour former la boucle. Mais le meilleur moyen de connaître votre porosité est le test.

Le cheveu est recouvert de cuticules, ou écailles, qui lui permettent de se protéger. Trop ouvertes, elles laissent échapper toute l’eau ; trop fermées, elles rendent le cheveu imperméable aux soins…

Les niveaux de porosité

  • Cheveux à porosité très forte : des cheveux fragiles ou fragilisés. Souvent, c’est parce qu’ils ont subi de mauvais traitements, mais ce peut être naturellement le cas chez certaines personnes. Ces cheveux sont sujets aux fourches, à la casse, à la sécheresse, à la déshydratation. Pour les aider : des bains d’huile ou de beurres végétaux, des agents hydratants à bloc, et des rinçages à l’eau froide + acide et des hennés (neutres ou colorés), pour aider les écailles à se refermer. Et des coupes régulières pour éliminer ce qui a été abîmé. Il faut également penser à sceller systématiquement l’hydratation, puisque les écailles trop écartées laissent s’échapper l’eau : donc hydratation + huile (par exemple, aloe vera + huile de votre choix) le plus souvent possible sur les longueurs et pointes.
  • Cheveux à porosité moyenne : c’est le plus répandu : la porosité globale est variable : des racines peu poreuses et des pointes qui le sont plus, par exemple ; ou bien des cheveux ondulés avec quelques boucles, qui présenteront des porosités différentes. Ces cheveux ne posent pas de problème insoluble, et ne demandent pas de traitement particulier. On nourrit les pointes, on fait des rinçages, bref : pas de problème.
  • Cheveux à porosité très faible : on pourrait croire que ces cheveux sont les plus solides et les moins contraignants : que nenni ! Les cheveux très peu poreux ont l’avantage d’être solide, mais l’inconvénient d’être perméables aux soins : eh oui, les écailles sont tellement serrées que les soins ne pénètrent pas, à moins que … on écarte ces écailles ! Le procédé, pour ces cheveux, va donc être d’utiliser la chaleur systématiquement pour les soins : masques enveloppés dans du cellophane et une serviette éponge, chauffés au sèche-cheveux pour augmenter encore la chaleur sous la serviette ; pas de rinçage à l’acide, ou très peu. Ces cheveux sont très lisses, et prennent également moins les couleurs : là encore, le temps et la chaleur sont nos amis ! Enfin, ces cheveux mettent du temps à être mouillés, et prennent beaucoup de temps à sécher (eh oui, ils sont imperméables).
Et voilà ma petite mèche de cheveux, prise dans ma brosse puis nettoyée soigneusement !

Et voilà ma petite mèche de cheveux, prise dans ma brosse puis nettoyée soigneusement !

Comment connaître la porosité de sa chevelure ?
Les chevelures aguerries connaissent le procédé : il existe deux tests très simples pour évaluer le niveau de porosité de sa chevelure.

Le premier, le plus rapide à mettre en oeuvre, c’est de prendre un cheveu, sans l’arracher, et de simplement faire glisser vos doigts de la pointe vers la racine : plus le doigt va crisser, rencontrer des résistances, plus votre cheveu est poreux. Si au contraire, la sensation dans les deux sens est peu ou prou la même, il y a de grandes chances pour que vos cheveux soient peu poreux.

Mais le test le plus probant reste celui du verre d’eau. Prenez, sur votre brosse, quelques cheveux. Lavez-les avec un shampoing très doux et sans mettre d’après-shampoing pour ne pas fausser le test. Après les avoir séchés, mettez-les dans un verre d’eau, et observez :

  • Si vos cheveux tombent de suite au fond du verre : ils sont très poreux ;
  • Si vos cheveux restent un peu en surface et que quelques uns tombent au fond, d’autres stagnent au milieu : ils sont moyennement poreux ;
  • Si vos cheveux restent en surface, même après une demie heure ou plus : vos cheveux sont très peu poreux.

Connaître la porosité de votre chevelure va peut-être vous permettre de résoudre un problème que vous ne compreniez pas (résistance aux soins, très grande fragilité), et d’agir en conséquence. Le test de porosité est également très utile aux personnes qui se colorent les cheveux (là, je ne parle que de colorations végétales, on est d’accord) : ça vous permettra d’établir au plus juste le protocole de coloration (durée, chaleur, soins post-couleur, fréquence, etc.).
Dernier point : tout comme la chevelure d’une personne peut changer jusqu’à sept fois au cours de sa vie, la porosité peut changer de même : si vous passez d’une chevelure raide à une chevelure bouclée, la porosité augmente légèrement, les cheveux bouclés étant naturellement plus poreux  que les cheveux raides.

Mon test, que j'ai refait exprès pour fournir des photos à cet article ^^.

Mon test, que j’ai refait exprès pour fournir des photos à cet article ^^ : porosité moyenne à faible.

2 réflexions sur “Porosité : le test

  1. Bonjour
    test de porosité réalisé, résultat j’ai les cheveux qui flottes vraiment très bien donc les cheveux totalement imperméable
    Quel type de soins puis je faire pour les nourrir au mieux sachant que j’ai débuté le no poo
    Pour les laver puis je utiliser du bicarbonate avec rincage au vinaigre ou avez vous autre chose a me proposer

    • Bonjour,

      Tu peux utiliser de l’eau chaude pour ouvrir les écailles, évite tout ce qui est acide (tu peux le faire mais pas très souvent), c’est déjà un bon début ! Après, la meilleure de choses reste encore de tester ce qui te convient :) !
      Si tu les laves au bicarbonate, il vaut mieux ne pas faire l’impasse sur le rinçage au vinaigre, mais tu peux aussi tester le rhassoul, qui est parfait pour le no-poo et ne nécessite pas de rinçage puisqu’il ne déséquilibre pas le pH du cuir chevelu.
      Teste des choses sur le moyen terme (deux-trois semaines) et note l’état de tes cheveux et de ton cuir chevelu : tu te rendras vite compte de ce qu’ils aiment ! Je ne peux pas vraiment te donner une recette à la lettre car chaque chevelure va réagir différemment, même en ayant un type prédéfini. A priori, le cheveu très peu poreux a besoin qu’on lui ouvre les écailles (d’où l’utilisation d’eau chaude – qui ouvre les pores – et l’absence d’acidité – qui les referme), pour que le soin pénètre. Donc tu peux les nourrir/hydrater quand ils sont encore mouillés pour un soin de jour par exemple, et également faire poser tes masques sous une serviette humide et chaude : ça va permettre d’ouvrir les écailles le temps du soin et de le faire pénétrer au maximum :) !

      Voilà, si tu trouves d’autres astuces, n’hésite pas à en faire part ici, et j’espère avoir pu t’aider un peu !

      Bonne soirée :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s