Le psoriasis : témoignage et solutions … au naturel !

Définition
Le psoriasis est une maladie auto-immune de la peau. Ce n’est pas une bactérie, ni un champignon, et ce n’est absolument pas contagieux. Il est causé par un dérèglement du système immunitaire, ici une hyperactivité, qui provoque un renouvellement des cellules beaucoup trop rapide (4 à 6  jours au lieu de trois semaines), engendrant des inflammations localisées, qui se forment en squames. Le psoriasis provoque des démangeaisons très désagréables, et s’il n’est pas grave en soi, il peut devenir gênant socialement, car cela se voit et peut toucher des parties du corps exposées : cuir chevelu, mains, coudes, visage, ongles.

Voici ce que peut donner un psoriasis sur le cuir chevelu, et en bordure.

Symptômes
Du fait du renouvellement des cellules trop rapide, des croûtes blanches (type croûtes de lait) peuvent se former, en surface de la peau. Lorsque les squames (les croûtes blanches) se détachent ou sont arrachées, l’épiderme apparaît à vif et peut saigner. Le psoriasis peut aussi prendre la forme d’une inflammation rouge sans pellicule blanche (psoriasis inversé). La crise peut durer de quelques jours à plusieurs semaines. Il faut également savoir que gratter le psoriasis (arracher les croûtes…) rallonge la crise d’une à deux semaines.

Causes, traitements traditionnels
Le psoriasis est une maladie assez peu connue et dont on ignore les origines. Elle touche 1 à 3 % de la population mondiale, et 90 % des personnes atteintes sont touchées par le psoriasis dit « en plaque », celui avec les squames.
Une part des personnes atteintes du psoriasis ont un terrain familial favorable à celui-ci, ou aux maladies de la peau (eczéma, dermite, urticaire…), mais on a remarqué qu’il pouvait aussi être causé par le stress, apparaître tard dans la vie, ou au contraire dès l’enfance. La fatigue, la consommation excessive d’alcool, des difficultés personnelles, entraînent l’apparition, ou une aggravation du psoriasis.

La médecine moderne a peu de solutions à proposer sur le long terme. Les traitements les plus prescrits sont les crèmes à base de cortisone, dont l’arrêt signe généralement la reprise des symptômes.

Un psoriasis sur les coudes : la peau est très inflammée et à vif. Le psoriasis, bien que bénin, peut être très douloureux.

Mon psoriasis, mon chemin
J’ai commencé à avoir du psoriasis il y a environ trois ans. Terrain familial ultra-prédisposé (eczéma, urticaire, psoriasis), j’ai d’abord pensé que c’était de l’eczéma. Il est apparu systématiquement en hiver, sur le cuir chevelu, en bordure du visage (sur le front et derrière les oreilles), et plus tard, dans les sourcils et sur les paupières.
Au début, j’ai pensé simplement à des pellicules, et je n’ai pas particulièrement traité, cela ne me semblait pas grave et restait localisé sur le cuir chevelu. Comme ça a disparu avec les beaux jours, je me suis dit que c’était la rigueur de l’hiver et ma fatigue. Mais, ces deux dernières années, le psoriasis a été beaucoup plus agressif et invasif, et c’est lorsqu’il a atterrit dans mes sourcils et qu’il est descendu sur mon front, causant douleurs, démangeaisons insupportables et gêne sociale, que je me suis dit qu’il était temps que je prenne les choses en main. Les produits pharmaceutiques n’ayant rien donné, et refusant les crèmes à la cortisone (pour des raisons personnelles), j’ai fouillé du côté du naturel. Des changements dans ma vie m’ont également aidé à me rééquilibrer, et aujourd’hui, même si le psoriasis peut refaire son apparition, cela reste extrêmement localisé sur mon cuir chevelu, et disparaît en peu de temps. Je me suis engagée sur une voie qui prend son temps, mais qui n’a pas son pareil sur le long terme.

L’aloe vera a de multiples propriétés, et aide à soulager douleurs et inflammations. A utiliser localement sans modération !

Pour traiter le psoriasis au naturel
Cette partie va vous proposer plusieurs techniques pour vous débarrasser de votre psoriasis. Ce ne sont que des conseils, issus de mon expérience ou de celle d’autrui, je ne saurai être tenue responsable si cela ne fonctionne pas ou s’ils sont mal appliqués ; quant au diagnostic, rien ne vaut celui d’un bon dermatologue, même s’il-elle ne vous propose pas de solutions alternatives aux traitements pharmaceutiques traditionnels.

Traiter les effets

  • Les argiles : parce qu’elles aident à débarrasser la peau des impuretés, et qu’elles sont recommandées pour « aspirer » les maux (en cataplasme), les argiles peuvent être utilisées en masque, 10-15 minutes en couche épaisse. On peut y ajouter une ou deux huiles essentielles pour renforcer l’effet. L’argile blanche est particulièrement douce, et j’avais bien aimé l’utiliser sur mon cuir chevelu, cela m’avait beaucoup soulagée.
  • Les huiles essentielles : mélangées à une huile végétale, jamais pures, pas sur un enfant de moins de trois ans ni sur une femme enceinte, et à tester 48h avant application dans le creux du coude. Les essences efficaces pour traiter la peau : lavande aspic, sauge sclarée, tea-tree, cade, bay-st-Thomas.
  • Les huiles végétales : le macérât huileux de calendula, la rose musquée, l’huile de cade, l’huile de neem ; ces huiles soulagent, apaisent (calendula, rose musquée) la peau, et sont antibactériennes et fongicides (cade et neem) et aident à la purification de la peau.
  • Le beurre de karité : je le mets à part, car ce n’est pas une huile. Le beurre de karité a été mon principal allié pour traiter mon psoriasis sur les bordures du cuir chevelu, dans les sourcils et autour des yeux. Appliqué le soir avant de dormir, en couche la plus épaisse possible. Il a agi en quelques jours (si je ne me grattais pas avant…), et me soulageait dès la première nuit (le psoriasis dans les sourcils a été très douloureux).
  • L’aloe vera : en application le soir avant de dormir, sous le beurre de karité parfois, l’aloe vera, grâce à ses nombreuses propriétés, m’a aidé également à calmer mon psoriasis, sans avoir les inconvénients des substances grasses : je pouvais l’utiliser matin, journée et soir.
  • La camomille : anti-inflammatoire et cicatrisante, on peut l’utiliser en macérât huileux ou bien en tisane, à appliquer en cataplasme pour soulager localement.
  • Les poudres de plantes ayurvédiques : elles peuvent aider à soulager également, et à lutter contre la chute des cheveux qui peut parfois survenir lors de fortes crises de psoriasis (cela a été mon cas, mais ça semble être assez rare).
  • Les rinçages au vinaigre de cidre : pour lutter contre les démangeaisons, les pellicules formées par le psoriasis sur le cuir chevelu. Les rinçages m’ont pas mal soulagé et ont contribué à calmer les démangeaisons, donc à atténuer et raccourcir les crises.
  • La cure de sébum : il semblerait que, parfois, la cure de sébum puisse aider grandement à réguler les démangeaisons, en traitement de choc, et à éliminer le psoriasis. C’est une expérience à tenter si vous le pouvez, je pense qu’il faut tenir le coup malgré tout (les croûtes psoriasiques, les cheveux gras…), mais si ça a fonctionné pour une personne, pourquoi pas sur vous ? Merci à La Chevelue pour son témoignage (et celui de son ami), à lire au complet dans le commentaire sous cet article !
  • Le soleil : ce n’est pas un élément que l’on peut contrôler, mais on a constaté une nette amélioration des symptômes psoriasiques au soleil : donc, dès que les beaux jours reviennent, exposez un maximum vos régions touchées, dès que vous le pouvez ! Il existe également des traitements en luminothérapie en centre agréé, pour l’hiver, si les crises sont vraiment trop fortes. Je n’ai jamais essayé la luminothérapie pour ma part, mais le soleil est un allié incontestable !
  • Les drainages, les cures pour le foie : en aidant le corps à se débarrasser de ses toxines accumulées, grâce aux plantes telles que le radis noir, l’artichaut, le chardon-marie, les cures de phytothérapie peuvent contribuer à évacuer le psoriasis. A effectuer deux fois par an, au début du printemps et à l’automne ; n’hésitez pas à demander conseil à un naturopathe.

Traiter les causes
Comme on l’a dit, les causes sont malheureusement assez mal connues : prédisposition familiale, stress, fatigue, alcool… Le psoriasis peut avoir nombre de causes, et c’est souvent difficile de relier un état psychique ou physique (fatigue, épuisement émotionnel) à une crise de psoriasis (ou toute autre manifestation par la peau, d’ailleurs). Seulement, il ne faut pas oublier que le psoriasis vient de l’intérieur, il vient de soi, et c’est donc de l’intérieur que l’on pourra avoir les meilleurs effets sur le long terme.

Je ne vous donnerai pas ici de technique miracle ni rien, mais simplement des pistes pour vous aider à vous sentir mieux : méditation, lithothérapie, équilibre des émotions, médecines alternatives (shiatsu, phytothérapie, acupuncture, etc.)… Il ne faut pas hésiter à creuser. En aucun cas ces techniques ne vous feront de mal, et peut-être vous aideront-elles à être en meilleure harmonie avec vous-même, à vous renforcer de l’intérieur, et, comme moi, peut-être contribueront-elles à l’atténuation voire la disparition du psoriasis. Etre moins stressé, aborder la vie avec plus de confiance, de sérénité, je pense que ce n’est pas un hasard si c’est le premier hiver où je n’ai (presque) pas de psoriasis (la route est encore longue…) !

Rechercher des solutions dans les médecines alternatives : l’aventurine est réputée pour aider à contrer les problèmes de la peau.

Articles en lien :

19 réflexions sur “Le psoriasis : témoignage et solutions … au naturel !

  1. Merci beaucoup pour cet article ! J’ai une connaissance qui a aussi du psoriasis dans les cheveux et les sourcils, tes petits remèdes me donnent quelques pistes supplémentaires à ce que j’avais déjà trouvé ! J’espère que ça ira mieux pour toi avec le temps, bonne pousse et beau printemps

      • Hello, je repasse sur cet article pour te parler de cet ami qui a lui aussi du psoriasis du cuir chevelu (il s’agit de mon coloc) : Il a fait un bain de sébum pendant environ un mois.
        Les premiers jours (environ une semaine), ça l’a terriblement gratté (d’ordinaire, il tient 2 ou 3 jours après un shampoing, ensuite ça le gratte tant qu’il se relève parfois en pleine nuit pour laver !). Mais ensuite, les démangeaisons se sont atténuées. Et même tant qu’il était super content, ça ne le grattait plus du tout, alors qu’il n’aurait jamais imaginé cela ! Evidemment ses cheveux sentaient le sébum très fort et ce n’était pas joli à voir, il y avait comme des croûtes jaunes (sébum encore) sur le cuir chevelu, mais ça ne le grattait plus !
        Il a fini par laver (avec un shampoing doux) et depuis il n’a presque plus rien, juste quelques croûtes par-ci par-là et de temps en temps une démangeaison, mais c’est tout ! On est vraiment estomaqués, déjà qu’il aie tenu pour la cure elle-même, alors qu’il pensait que ça le gratterait de plus en plus au fil des jours, et ensuite du fait que son psoriasis aie énormément diminué. Il est reparti direct pour une 2e cure de sébum, tout content parce que ça ne le gratte quasi plus…

        Voilà, petit témoignage, franchement on ne comprend pas très bien ce qui se passe, mais on est contents !

      • Coucou !

        Le témoignage de ton coloc est hyper intéressant, et c’est super pour lui s’il a réussi à calmer son psoriasis ! J’avais aussi remarqué que, pendant la cure de sébum, les démangeaisons avaient fini par se calmer (même si c’était vraiment très léger, comme je l’expliquais, cet hiver, je n’ai pas eu à me plaindre du psoriasis) !

        En tout cas, merci pour l’info, et je vais probablement ajouter un encart à ce sujet dans l’article, si ça ne t’embête pas, pour que ce soit bien visible. Les mystères du corps humain !
        J’ai souvent remarqué que c’est en lui foutant la paix (et en la faisant avec nous-mêmes ^^) qu’on obtenait les meilleurs résultats.

  2. Bonjour,

    Je lis régulièrement avec beaucoup de plaisir ton blog, et c’est pourquoi en regardant cette vidéo de thierry de vivre cru, j’ai pensé à toi. https://www.youtube.com/watch?v=LxDdsuH2duE

    Dans cette vidéo, il explique, avec beaucoup de bon sens selon moi, d’où proviennent les problèmes cutanés et quels sont les moyens de les résorber de l’intérieur.

    J’espère que cela pourra te donner des idées supplémentaires pour te débarrasser de ton psioriasis.

    Merci pour ton blog et vivement le prochain article!

    Francine

    • Bonjour,

      Merci beaucoup pour ton commentaire ! Je regarderai la vidéo que tu m’as mise en lien dès que j’aurai le temps ;)

      Je pense aussi, bien-sûr, que les problèmes de peau viennent d’abord de l’intérieur, mais si on peut se soulager avec des astuces saines, je dis pas non :)

      Merci en tout cas pour tout et à très vite sur le blog !

  3. Bonsoir,

    Merci pour ce bon article. Moi j’ai eu pendant 2 années de l’urticaire (chronique – troubles psychosomatiques) et rien n’y faisait : anti-histaminiques, médecin généraliste, dermatologue, homéopathe, allergologue, etc. Finalement, comme cela est arrivé suite à un gros événement stressant, j’ai réussi à me soigner au bout de 2 ans grâce à la relaxation (training autogène de Schultz), la sophrologie, et la visualisation. Mon entraînement a duré 8 semaines avec des séances quotidiennes… J’ai compris alors que l’on pouvait rééquilibrer les fonctions internes, nerveuses, et psychosomatiques mais faut-il encore savoir comment. Pour moi, ces techniques m’ont aidé et ce n’est que mon cas et toujours se faire suivre par son médecin et dermatologue. Cependant, si cela vous intéresse, j’ai désormais écrit mon propre guide de relaxation que vous pouvez télécharger gratuitement ici :
    http://moncoachderelaxation.com/guide-relaxation-gratuit/

    Si vous êtes intéressés, par la gestion du stress, la relaxation et le bien-être en général, vous pouvez suivre aussi ma page facebook : astuces gestion du stress :
    https://www.facebook.com/bien.etre.mental

    Bon courage à tous et bonne continuation au blog ! Dr Sylvain B

    • Bonsoir,

      Merci beaucoup pour votre commentaire et votre témoignage !
      Merci aussi pour les références, j’espère qu’elles aideront les personnes passant sur cette page ! Je crois également dur comme fer que la guérison de ce genre de maladie (de peau) passe par le mental, la relaxation, la conscientisation de ce qui ne va pas et son règlement :). La sophrologie, les pratiques découlant de la médecine chinoise (acupuncture, shiatsu, reiki), et toutes les techniques de relaxation et de bien-être sont des clefs sur le chemin de la guérison.

      Très bonne continuation à vous !

  4. bonjour à tous, j’ai du pso depuis l’age de 18,19 ans j’en ai 47, j’ai essayé beaucoup de chose, et un jour par hasard, je suis tombé sur le produit, une lotion de la marque cosmence , mais cette marque n’existe plus, en plein hivers, après quelque jours ( environ 15,20)plus rien, la peau très douce, plus de marque, juste la décoloration… j’aimerai savoir si il est possible avec la liste des ingrédients de cette lotion de faire faire une préparation en pharmacie ou autre ??? merçi de votre réponse BIZ

    • Bonjour, si vous avez la liste complète des ingrédients,vous pouvez l’analyser pour voir quel est le-s principe-s actif-s qui a/ont bien marché pour vous, après il suffit de faire une crème avec émulsion et d’ajouter ce principe actif si vous pouvez le trouver dans des boutiques de reventes d’ingrédients de cosmétiques maison (dont la liste se trouve sur le blog ;)). Si le principe actif est spécifique, vous pouvez toujours vous adresser à une pharmacie, mais bon courage pour trouver des pharmacies qui font encores des préparations elles-mêmes :), mais ça peut marcher ! En tout cas, ça ne coûte rien d’essayer :)

      J’espère avoir répondu à votre questions, je vous souhaite une belle journée !

  5. Bonjour,

    Pour le psoriasis il existe également l’huile d’olive ozonée. l’huile est amenée a saturation d’ozone ce qui en fait une crème vraiment efficace contre le psoriasis entre autre…. Les propriétés sont celles de l’ozone, les plus importantes étant:
    – bactéricide, fongicide.
    – relance de l’oxygénation cellulaire.
    – anti-parasitaire cutané.

    Ca sert également contre d’autre problème cutané. soit…
    Usage dermique :
    – améliore la qualité et l’aspect des cicatrices,
    -Traitement des :
    – brûlures,
    – escarres,
    – ulcères,
    – furoncles,
    – pyodermites,
    – eczéma, acné,
    – dermatomycoses, onychomycose,
    – pelades,
    – herpès récidivant,
    – zona,
    – psoriasis,
    – hyperkératose.
    – hémorroïdes
    – fissures anales
    – herpès génital

  6. Bonjour
    J ai du Psiorasis depuis 3ans sur les coudes Bras jambes fesses …. Après avoir tout essayé , cortisones , produits naturels… J ai fait un petit séjour au bord de la mer morte 6 jours exactement … A me tartiner de boue de 9 h du matin à 16h me tremper dans des bains d eau de souffre … Plus soleil plus mer morte … Le résultat s est fait ressentir une peau débarrassée des plaques … D autres atténuées .
    Il faut rester 10 ou 15 jours et peut être 2x par an tout dépend de l étendue des dégâts .
    Pour moi cela a été très bénéfique .

    • Bonsoir,

      Merci beaucoup pour ton témoignage, qui pourra aider beaucoup de personnes je pense ! :)
      Pour celleux qui n’ont pas les moyens d’aller au bord de la Mer Morte, peut-être essayer les boues des côtes de votre pays (France, Belgique, autre… :)) : la composition minérale ne sera clairement pas la même mais ça vaut le coup d’essayer je pense ! Sachant que j’ai toujours remarqué une nette amélioration des symptômes des maladies de peau lorsque j’étais au bord de la mer (hiver comme été) !

  7. Merci pour ton article, j’ai du psoriasis depuis 5 ans, il viens, il repart… Au début j’avais quelques plaques sur le cuir chevelu, et une sur le tibia. Elles sont parties, mais j’en ai maintenant une sur le genou, 1 sur chaque coude, et quelques unes plus petites sur les avant bras. Enfin bon je ne m’en inquiétez pas trop car je trouvait je j’en avais très peu par rapport à d’autres personnes. Le problème c’est que si ce n’est pas traiter, les plaques grossissent de plus en plus et les démangeons deviennent de plus en plus importantes. Je vais prendre rendez vous chez un dermato (même si mon premier rendez -vous n’avais rien donner).

    • Non, c’est inutile et de plus, cela risque d’être douloureux et de mettre la peau à vif… et si la peau se sent agressée, elle va de toute façon produire une nouvelle croûte et s’épaissir encore.

      Le psoriasis a pour effet que la peau s’épaissit, se durcit, et forme comme une sorte de carapace, alors on lui donne de la douceur, beaucoup de douceur :)

      Bon courage et n’hésitez pas si vous avez d’autres questions

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s