Ennemi capillaire numéro 1 : la fourche

Aujourd’hui, nous allons parler de l’ennemi, la moche, l’odieuse, la fourbe fourche qui finit toujours par apparaître à un moment ou à un autre, que l’on tente d’éradiquer dans de grandes chasses aux fourches (à vos ciseaux/flammèches !), alors, je dis : on ne combat jamais aussi bien un ennemi que lorsqu’on le connaît. Connais-toi toi-même a dit Socrate (oui, je l’aime bien, voilà), mais connais aussi ton ennemi : ça t’aidera grandement quand il s’agira de lui péter la gueule.

Donc après cette introduction toute guerrière, voici à peu près une définition de la fourche :

La fourche est une déformation de la fibre capillaire, que l’on retrouve quelle que soit la longueur des cheveux. Elle a plusieurs causes : les traitements agressifs (couleurs d’oxydation, lisseur, barrettes en métal…), le vent, le frottement contre les vêtements, la fatigue, le stress, la mauvaise alimentation, ou encore le manque de soin. Elle se présente sous diverses formes, la plus connue étant le cheveu qui se sépare en deux.

Mais elle peut avoir toutes ces formes-là :

La fourche… dans tous ses états !

AHAA ! Vous croyiez, pauvres petits insouciants, connaître votre ennemi les doigts dans le pif ? Et bien voilà : une fourche, ça peut prendre ces dix-sept formes-là. J’ajouterai même : fourche à quatre branches, fourche à triple ou quadruple Y, bébé fourche à trois branches, et, Ô joie, toutes ces formes de fourches peuvent aussi se combiner entre elles, pour former un super-combo-fourche-de-la-mort-qui-tue-la-race-de-sa-mémé (je vous avais dit que c’était fourbe, une fourche).

L’effet de la fourche
Déjà, c’est moche, ça se voit (quand il y en a beaucoup), et ça rend le toucher très désagréable. Mais ça empêche aussi une bonne pousse : ben oui, un cheveu qui casse, votre petit follicule pileu aura beau donner toute son énergie pour faire pousser son cheveu, si au bout, ça suit pas… Résultat, on peut se retrouver, dans des cas extrêmes, avec des cheveux qui raccourcissent tant ils sont abîmés ! Car quand on ne coupe pas une fourche, elle remonte, de plus en plus…

Le traitement
Parce qu’il existe encore des produits qui promettent de « réparer la fibre capillaire », des magazines qui en font la pub, et des gens qui y croient, je vais le dire une bonne fois pour toute : on ne répare pas ÇA :

Voilà, une fourche au microscope, ça fait peur, n’est-ce pas ?

C’est cassé, foutu, c’est comme ce trou dans l’entrejambe de votre pantalon préféré, que vous vous acharnez à recoudre à chaque fois qu’il pète. Sincères condoléances, une pointe fourchue est une pointe morte. Donc on TRANCHE ! On attaque, poitrine au clair, sabre au vent ! on défonce la petite fourche, on n’hésite pas, on chasse, on fait une hécatombe, sans pitié, car la fourche, elle, n’en a pas.

La prévention
Si une fourche, une fois apparue, ne peut pas se soigner, il existe encore une ribambelle de moyen de les éviter, de les prévenir ! Voici une liste qui se veut exhaustive de tous les moyens de protéger votre chevelure des fourches :

  • Couper régulièrement, eh oui, il n’y a pas de secret : l’entretien fait déjà 70% du job. Ça peut être un simple épointage de un ou deux centimètres tous les trois mois, mais c’est essentiel.
  • De temps en temps, faire des chasses aux fourches : ça évite de tout couper et ça permet de couper des fourches haut dans la chevelure. Sinon, on peut aussi opter pour le brûlage, dont nous parlerons bientôt ici.
  • Eviter absolument le lisseur quotidiennement : en chauffant le cheveu, il lui ôte toute son eau, résultat, c’est sec, ça casse, ça fourche. Idem pour le sèche-cheveu, utilisé quotidiennement et chaud, ça bousille.
  • Eviter également les couleurs chimiques, qu’elles soient chez votre coiffeur (conventionnel) ou dans votre supermarché, et pas que pour le facteur fourche… C’est agressif, ça pollue, ça peut même faire perdre les cheveux (cf. le scandale de L’Oréal professionnel avec Inoa Ultra Blond, où des femmes sont carrément devenues chauves), bref ! ça fera aussi l’objet d’un article, je pense.
  • Eliminer les produits agressifs en général, issus de la cosmétique conventionnelle, et éviter aussi les agents occlusifs, qui peuvent creuser la fibre (spécialement les silicones et les amoniums quaternaires, les plus occlusifs du marché).
  • Utiliser les outils adaptés : brosse en bois, peigne en corne, brosse en poils de sanglier (avec ou sans nylon), et brosser du bas vers le haut pour éviter la casse.
  • Se laver les cheveux correctement, on y reviendra mais en gros : on ne frotte pas les pointes, ni les longueurs.
  • Faire des coiffures protectrices, surtout quand on a les cheveux longs : chignons, tresses, il y a de quoi faire !
  • Last but not least : adopter une routine qui convient à nos cheveux : huiles végétales, crème, aloe vera, masques, après-shampoing, shampoing doux, le tout naturel bien entendu ! Par exemple, on peut mettre quotidiennement une lichette d’une huile qui nous convient sur les longueurs et pointes : ça lustre et ça protège !

La fourche est un ennemi durable : toute chevelure finit par en développer, quelle que soit sa forme. Le seul moyen de lutter, c’est la régularité dans les soins et l’utilisation de produits respectueux de vos tifs.

4 réflexions sur “Ennemi capillaire numéro 1 : la fourche

  1. Bonjour,
    Merci pour ces infos.
    j’ai quelques questions si tu as un peu de temps :
    1) quand on a des fourches très développées, qui son remontées et tout, est-ce que ça veut dire qu’il faut couper en carré voire faire une coupe garçonne ?

    2) quand tu dis qu’il faut brosser du bas vers le haut : ça veut dire commencer à démêler les pointes puis remonter petit à petit mais quand tu brosses c’est toujours des racines vers les pointes (au niveau du geste je veux dire) ?

    désolée si mes questions peuvent paraître idiotes
    J’ai des cheveux plutôt long mais qui ne poussent plus arrivés à une certaine longueur (soutien-gorge).

    Merci d’avance

    • Bonsoir !

      Déjà merci pour ton intérêt :)

      Alors : si tu as de grosses fourches qui sont remontées très haut, sache qu’elles ne se répareront pas. Donc la solution peut être un brûlage à l’ancienne, réalisé par une tierce personne (tu peux te renseigner, il y a parfois des coiffeurs qui pratiquent encore cela) ; sinon ça va être de la persévérance : couper 2-3 centimètres tous les mois (ça laisse le temps aux cheveux de pousser sans pour autant avoir à les couper court) jusqu’à ce que les cheveux redeviennent sains au maximum, en combinant avec des soins nutritifs/hydratants voire des masques pour la pousse (huile de ricin, lait de coco, huile essentielle de bay saint thomas, poudres indiennes…) ; ça prend du temps mais c’est la seule solution pour rattraper tes fourches sans couper court. Et bien-sûr, arrêter les produits agressifs et ceux qui contiennent du silicone :)

      Et oui pour le brossage, c’est exactement ça :) les questions ne peuvent jamais être idiotes, tu fais bien de les poser :)

      Bon courage !

      • Bonjour,

        Merci de m’avoir répondu !
        Je suis allée chez le coiffeur et j’ai perdu entre 5 et 8 cm ;( sniff sniff
        mais bon c’est pas grave, c’était voulu car je voulais repartir d’une bonne base.
        Car même comme ça, j’ai encore qqs fourches je pense mais les cheveux sont mieux déjà. Et puis ils sont toujours sous les épaules mais ça fait mal au coeur mais ça m’apprendra à couper plus souvent et pas moi même.

        Mais bon c’est traitre car en sortant de chez le coiffeur mes cheveux sont toujours superbes. ….
        Et puis je déchante quand ils sèchent au shampooing suivant (ils redeviennent ceux que j’ai toujours connu. …)

        Donc d’ici 2 ou 3 mois j’essaierai du retourner.

        Par contre, il m’a dit que « j’étais claire en haut de la tête ». Alors (je n’avais pas compris au départ) ça veut dire que le haut de mon crâne manque de cheveux :-(
        Ils m’ont proposé un spray à vaporiser sur le haut de la tête pour redensifier. Tous les jours puis tous les deux jours puis une fois par semaine jusqu’à terminer le produit.
        Sans silicone de ce qu’ils m’ont dit mais je n’ai pas vérifié et je suis infichue de les reconnaître.

        Mais bon j’ai arrêté d’acheter les produits du coiffeur depuis qu’ils m’ont promis des cheveux super avec kerastase …. testé et pas approuvé pour ma part.

        Je voulais te demander (et après je te laisse tranquille) si tu avais qqch à me proposer qui densifierait mon cuir chevelu ?

        Merci d’avance et Désolée d’avoir raconté ma vie.

        Kallie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s