Sept points pour mieux connaître vos cheveux !

« Connais-toi toi-même » a dit ce bon vieux Socrate… Je détourne quelque peu le propos du monsieur (pardon la philosophie), pour l’appliquer à notre sujet, mais c’est pour la bonne cause.
En effet, la base de tout, quand on veut faire attention à soi, et surtout quand on veut choisir les bons produits, c’est de savoir exactement à quoi l’on a affaire… Afin de connaître son veuche, cet être étrange qui peuple nos caboches, je vais vous présenter les différents facteurs qui jouent sur les cheveux, et qui les définissent.

La sécheresse
On peut avoir le cheveu normal, naturellement soyeux au toucher, ou bien le cheveu sec, rêche, qui peut avoir la consistance du foin sur les pointes et/ou longueurs. Ces cheveux n’ont pas forcément une grande propension à fourcher, mais il faut les hydrater et/ou les nourrir (une crème, une huile, de l’aloe vera, des masques, etc.).

La fragilité
Certains cheveux ne sont absolument pas fragiles, ils ne forment que très peu de fourches, et ne cassent pas. D’autres, au contraire, ont une tendance naturelle à ces caractéristiques. La fragilité peut aussi être engendrée par des facteurs extérieurs : le froid, le vent, ou bien le soleil, la mer, ou encore la fatigue, le stress, la déprime. Lorsque ce sont les conditions météorologiques qui sont en cause, il suffit de bien protéger ses cheveux (crème, huile, bonnet, chapeau…), mais sinon, cela prend plus de temps, et on peut s’aider à ce moment de compléments alimentaires.

La porosité
La porosité du cheveu est l’espace qu’il peut y avoir entre chaque écaille. Des cheveux très poreux (par exemple abîmés par le lisseur ou les couleurs chimiques) auront une tendance à être très fragiles et très secs ; des cheveux très peu poreux (dont les écailles sont très serrées) vont au contraire avoir du mal à absorber les soins, peuvent être secs à cause de cela, et ont besoin de chaleur (pour ouvrir les écailles). Entre les deux, bien-sûr, on trouve des cheveux à la porosité normale.

L’épaisseur
C’est l’épaisseur de chaque cheveu, définie de très fin à très épais : à très fin, on ne distingue pas les cheveux les uns des autres (cheveux type cocasien, blond), et à très épais, on voit bien chaque cheveu dans la masse (cheveux type latin, asiatique et africain).

La masse
C’est le nombre de cheveux que l’on a sur le crâne, et elle se mesure en centimètres en rassemblant tous ses cheveux dans une queue de cheval, ou bien si l’on a les cheveux courts, en regardant l’espacement entre chaque cheveu : moins on voit le cuir chevelu, plus la masse est importante (je suis d’une logique… imbattable !).

Le type
De très raides à crépus, en passant par toutes les nuances qui existent. Pour plus de détails, je vous renvoie à cet article qui est très bien fait et explique bien la classification des types de cheveux.

La couleur
Dernière caractéristique des cheveux, qui peut jouer pour les soins, pour les chevelures très claires, car certaines poudres de soins peuvent foncer ces couleurs, ou leur apporter des reflets pas toujours désirés.

Toutes ces caractéristiques sont à prendre en compte ; elles se combinent entre elles et forment un type de cheveu, unique : le vôtre.

2 réflexions sur “Sept points pour mieux connaître vos cheveux !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s